Trois mois de répit pour Entremont

©PHOTOPQR/OUEST FRANCE

Lourdement endetté, Entremont, le troisième producteur laitier français dont le holding belge CNP (groupe Frère) détient 63,5 %, a obtenu un sursis de trois mois auprès de ses six banques créancières, selon le magazine Challenges. Les banques laisseraient donc Entremont respirer jusque début octobre.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés