Alstom et Schneider vont se partager Areva T&D

©AFP

Le groupe français Alstom va récupérer deux-tiers des activités de la filiale Transmission et Distribution (T&D) du groupe nucléaire public Areva, dont la vente pour 4,090 milliards d'euros a été annoncée lundi soir. Le groupe Areva, fleuron de la filière nucléaire française, a choisi, sous l'impulsion du ministère de l'Economie, l'option française pour cette cession, puisqu'Areva T&D sera vendu au tandem Alstom-Schneider Electric.

(afp) - Areva T&D fournit des systèmes et services destinés à la transmission et la distribution d'électricité, et emploie 31.000 des 75.000 employés d'Areva. La filiale réalise 40% des ventes du groupe.

Selon le schéma retenu, Alstom devrait reprendre la branche Transmission de la filiale, tandis que Schneider Electric intègrerait la branche Distribution, soit un tiers de l'activité.

Areva avait reçu le 9 novembre trois propositions fermes d'achat venues des français Alstom-Schneider, de l'américain General Electric et du japonais Toshiba.

La patronne d'Areva, Anne Lauvergeon, opposée à la vente de cette division très rentable, avait dû s'y résoudre, sur pression de l'Etat, dans le but de financer les coûteux projets de développement de son groupe dans son coeur de métier, le nucléaire. Areva a besoin de 9 milliards d'euros d'ici à 2012.

Par ailleurs, Alstom et Schneider Electric ont réaffirmé mardi qu'ils ne prévoyaient "aucune restructuration" liée à cette acquisition. "Il n'y aura aucun plans de départs collectifs autre que volontaires sauf dégradation significative des conditions économiques", soulignent-ils.

Alstom et Schneider Electric veulent ainsi répondre aux inquiétudes exprimées par les syndicats et le management d'Areva T&D, qui estiment que l'offre française fait peser des risques sur l'emploi et la rentabilité de leur division.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés