Cairn Energy annonce des fortes pertes en 2006 et des réserves décevantes au Bangladesh

Le groupe pétrolier britannique, spécialisé dans l'exploration en Asie, a annoncé une perte nette de 82 millions de dollars en 2006 contre un bénéfice de 79 millions en 2005, et des réserves décevantes à Sangu (Bangladesh).

(afp) Le groupe pétrolier britannique Cairn Energy, spécialisé dans l'exploration en Asie, a annoncé mardi une perte nette part du groupe de 82 millions de dollars en 2006 contre un bénéfice de 79 millions en 2005, et des réserves décevantes à Sangu (Bangladesh).

Le chiffre d'affaires a progressé néanmoins de 9% à 286,3 millions de dollars et Cairn s'est félicité d'avoir une trésorerie disponible de 701,3 millions de dollars, liée à l'introduction en Bourse de sa filiale Cairn India, après 95,5 millions de dollars fin 2005.

La production attribuable à Cairn en 2006 a baissé de 13,2% à 24.523 barils équivalent pétrole par jour, pour une production totale des champs exploités par le groupe de 105,028 barils par jour.

Le groupe a annoncé devoir réduire plus que prévu l'estimation des réserves de son champ gazier de Sangu, au Bangladesh, soit de 213 milliards de pieds cubes (6,03 milliards de m3) au lieu de 187 milliards estimés en janvier dans un rapport d'activité.

Ces réserves tombent ainsi à 116 milliards de pieds cubes (3,28 mds m3). Sangu ne représente plus que 5% des réserves de Cairn, contre 6% estimé précédemment.

Cette nouvelle a obligé Cairn à inscrire à son à bilan une dépréciation de 71,5 millions de dollars. Même avant cela, néanmoins, le bénéfice d'exploitation avant exceptionnels avait été divisé par huit à 6,9 millions de dollars, en grande partie à cause de coûts d'exploitation en hausse.

Le groupe n'a cependant pas exclu de revoir ses estimations des capacités de Sangu à la hausse. Les résultats de nouvelles recherches sur le site seront connus le mois prochain.

En revanche, les champs du Rajasthan n'ont pas apporté de mauvaise nouvelle cette fois, avec le maintien de la date d'entrée en activité du champ de Mangala en 2009, et l'annonce de "bons progrès" sur le réglement de la querelle avec le groupe indien ONGC sur la responsablité de construction du pipeline de 340 kilomètres qui transportera le pétrole vers les raffineries.

Le directeur général Bill Gammell a estimé que le pipeline coûtera autour de 500 à 700 millions de dollars, Cairn en supportant environ 70%, en cohérence avec le partage 70-30 de leurs parts dans le projet de développement au Rajasthan. Ce partage sera soumis à l'approbation du gouvernement indien.

Cairn espère pouvoir inclure les coûts du pipeline dans le coût total du projet afin d'être en mesure de les récupérer.

Le groupe a réaffirmé que les réserves au Rajasthan dépassaient 3,6 milliards de barils, et que la production démarrerait sur la base de 150.000 barils par jour, avec un objectif de production accru à 40.000 barils par jour pour le champ de Bhagyam.

Cairn a enfin confirmé que l'entrée en bourse de Cairn India, achevée en janvier, avait permis de lever 1,98 milliards de dollars dont Cairn India gardera 600 millions. Cairn entend par ailleurs redistribuer trois livres (4,5 euros) par action à ses actionnaires d'ici à la fin avril.

Le titre a reculé à la Bourse de Londres après ces annonces. A 12H33 GMT, l'action, en recul de 2,08%, valait exactement 16 livres.

Publicité
Publicité

Echo Connect