Publicité

Deux nouveaux fournisseurs étoffent l'offre énergétique wallonne

Deux nouveaux fournisseurs d'électricité ont obtenu leur licence pour fournir de l'électricité aux ménages wallons. L'un est belge et petit, Reibel/Belpower, l'autre est un grand groupe espagnol, Endesa Energia. Leur arrivée ne devrait toutefois pas avoir beaucoup de répercussions sur les prix, a déclaré le ministre André Antoine.

(belga) Ces deux nouvelles licences s'inscrivent dans la politique de libéralisation de l'énergie imposée par l'Europe et menée par le gouvernement wallon. "Reibel et Endesa permettront d'offrir un choix plus large aux consommateurs wallons", se réjouit André Antoine, ministre wallon de l'Energie. "La libéralisation du marché de l'énergie, effective en Wallonie depuis le 1er janvier, est déjà un succès. Un Wallon sur quatre a choisi librement son fournisseur." L'ouverture du marché à deux nouveaux fournisseurs n'aura cependant pas d'impact sur les prix de l'électricité. "Pour qu'on puisse envisager une diminution des prix, il faudrait une libéralisation de la production d'électricité et cela, c'est du ressort du fédéral", ecplique le ministre. L'originalité du nouveau fournisseur belge, Reibel, est qu'il commercialise de l'électricité produite à partir de panneaux solaires. "Ces panneaux solaires, photovoltaïques, sont pour le moment installés en Flandre", relève encore André Antoine. "Le gouvernement wallon envisage d'octroyer des aides au photovoltaïques qui pourraient inciter Reibel - et peut-être d'autres producteurs - à installer des panneaux solaires en Wallonie aussi." La libéralisation du marché se poursuivra, assure André Antoine. "En fait, elle ne fait que commencer", remarque le ministre. Et si d'autres fournisseurs se portaient candidats pour alimenter le réseau wallon, la liste pourrait encore s'allonger. "Nous continuerons à promouvoir les deux types d'énergie, l'énergie 'classique' et les énergies renouvelables." Une nouvelle campagne d'information a destination des ménages wallons est prévue pour le mois de février. En attendant, il est toujours possible de calculer la meilleure formule grâce au simulateur tarifaire sur internet. "Cela fonctionne très bien, et beaucoup de gens ont changé de fournisseur grâce à ce système de simulation", se réjouit André Antoine. Au point que la Wallonie a déjà rattrapé la Flandre, où la libéralisation a déjà eu lieu en 2003, en terme de contrats signés entre des particuliers et des fournisseurs, insiste le ministre.

Photo Belga

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés