Distrigaz plus proche d'Eni que de la SPE?

5601

Parmi les trois candidats retenus par le groupe Suez pour acquérir sa participation (57,25%) dans le premier négociant gazier belge Distrigaz, ce serait le pétrolier italien Eni qui aurait jusqu'à présent soumis la meilleure offre, révèle samedi le quotidien Le Soir. Les deux autres entreprises figurant sur la "short list" de Suez sont l'électricien français EDF et l'Allemand E.ON.

BRUXELLES 12/04 (BELGA) - Parmi les trois candidats retenus par le groupe Suez pour acquérir sa participation (57,25%) dans le premier négociant gazier belge Distrigaz, ce serait le pétrolier italien Eni qui aurait jusqu'à présent soumis la meilleure offre, révèle samedi le quotidien Le Soir. Les deux autres entreprises figurant sur la "short list" de Suez sont l'électricien français EDF et l'Allemand E.ON.

Si les trois entreprises sélectionnées disposent encore de plusieurs semaines pour affiner leur offre, ajoute le quotidien, le pétrolier italien Eni aurait également "la faveur" du gouvernement belge, qui serait quant à lui opposé (principalement au nord du pays) à la venue du géant français EDF.

Par ailleurs, le droit de préemption dont dispose le holding public Publigaz dans Distrigaz ne devrait pas bénéficier au second électricien belge SPE, qui nourrit cependant toujours l'ambition d'acquérir la participation de Suez dans Distrigaz. Selon Le Soir, les familles politiques (sociales-chrétiennes, libérales et socialiste francophone) qui forment le gouvernement belge auraient décider d'utiliser le droit de préemption de Publigaz dans Distrigaz pour obtenir de Suez une majorité des pouvoirs publics dans le capital du gestionnaire du réseau gazier belge Fluxys, enterrant ainsi le scénario d'une reprise de Distrigaz par SPE.

De son côté, Suez privilégie toujours la piste d'un échange d'actifs industriels contre ses parts dans le négociant en gaz Distrigaz.
La cession de la participation que détient Suez dans Distrigaz constitue l'une des conditions imposées par la Commission européenne à la fusion entre Gaz de France (GDF) et Suez. Sauf énième ajournement, cette fusion devrait être finalisée en juin prochain.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés