Publicité

EDF négocie une part majoritaire dans SPE-Luminus

©BELPRESS

Le groupe énergétique français EDF a entamé des discussions avec Centrica pour l'acquisition potentielle de sa participation majoritaire de 51% dans SPE-Luminus. L'acquisition de SPE-Luminus permettrait à EDF "de renforcer sa présence au Benelux, une région qu'elle considère comme stratégique", peut-on lire dans un note. EDF, contrôlé à 84,9% par l'Etat français, a pour principal concurrent en France et en Belgique GDF Suez... lui-même contrôlé à plus de 35% par l'Etat français. La perspective de l'arrivée d'EDF, comme actionnaire majoritaire de SPE-Luminus, pourrait donc raviver certaines questions.

Bruxelles (L'Echo) - Le groupe énergétique français EDF a entamé des discussions avec Centrica pour l'acquisition potentielle de sa participation majoritaire de 51% dans SPE-Luminus, le second producteur d'énergie en Belgique, a confirmé une porte-parole d'EDF à l'echo.be. 

"Les discussions sont en cours. Elles se font en parallèle de la cession possible à Centrica d'une participation dans British Energy", a déclaré la porte-parole d'EDF à lecho.be. "Il n'est cependant pas certain qu'un accord définitif puisse être conclu entre EDF et Centrica", a-t-elle précisé.

L'acquisition de SPE-Luminus permettrait à EDF "de renforcer sa présence au Benelux, une région qu'elle considère comme stratégique", peut-on lire dans une note. Le géant de l'énergie "envisage de soutenir la stratégie de SPE sur le long terme et de permettre ainsi le développement de la concurrence sur le marché Belge".

VERS DUOPOLE ETATIQUE?

En juillet dernier, juste après la fusion entre GDF et Suez, Centrica, le premier producteur britannique d'électricité, avait exercé son droit de préemption sur la part de 25,5% que Gaz de France (GDF) détenait dans SPE-Luminus. En effet, la Commission européenne avait posé comme condition au mariage entre GDF et Suez, la cession de la part détenue par GDF dans SPE, afin que GDF Suez n'étouffe, à lui seul, toute concurrence sur le marché belge de l'énergie.

GDF comptait se retirer au profit d'EDF, qui avait estimé avoir été écarté pour des raisons politiques. La Belgique, de son côté, craignait de voir émerger un duopole étatique. En effet EDF, contrôlé par l'Etat français, a pour principal concurrent en France et en Belgique GDF Suez... lui-même contrôlé à plus de 35% par l'Etat français. La perspective de l'arrivée d'EDF, comme actionnaire majoritaire de SPE-Luminus, pourrait donc raviver certaines questions.

SPE détient en Belgique une capacité installée de 1.9 GW et un portefeuille de 1,6 millions de clients en gaz et en électricité. Elle gère environ 1,5 million de contrats et détient 20% du marché domestique belge d'électricité.
Elle possède aussi des parts de 4% dans les centrales nucléaires de Doel et Tihange, appartenant à Electrabel, ainsi que des droits sur la centrale de Chooz en France.

A côté de la part majoritaire de Centrica, les 49% de capital restants sont détenus par les communes et des banques belges.


Vincent Georis
vincent.georis@lecho.be
(c) - L'Echo

 

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés