Publicité

Electrabel : to squeeze or not to squeeze?

L'action Electrabel a perdu plus de 6% ce mercredi matin à l'ouverture des marchés à 494 euros dans la foulée du lancement d'une OPA/OPE de Suez sur une partie des titres de sa filiale encore en circulation. Le groupe français a en effet annoncé mardi soir son intention de lancer une offre publique combinée réservée aux membres et anciens membres d'Electrabel. Il s'agit plus précisément des titulaires des 100.114 actions émises dans le cadre d'augmentations de capital réservées au personnel de l'électricien belge en 2001-2002.

(l'écho) Cette offre s'inscrit dans le cadre d'un engagement pris par Suez lors de l'offre publique combinée de 2005. Elle permet aux membres du personnel alors dans l'impossibilité légale d'apporter leurs actions de le faire aujourd'hui dans des conditions similaires.

Le prix de l'offre a été fixé à 309,52 euros et quatre actions Suez, soit au cours de Bourse du 29 janvier, un montant global de 459,08 euros. Soit largement en-deçà du cours actuel qui tourne autour de 512 euros. " Le prix proposé lors de cette opération se limite à une actualisation du prix fixé lors de l'offre de 2005 et ne résulte pas d'une nouvelle valorisation " a précisé Electrabel dans son communiqué de presse.

Pour arriver au montant de 309,52 euros, les taux EONIA et Euribor ont servi de base pour le calcul de l'indemnité de décalage dans le temps et ce à partir de la soulte de 323,56 euros distribuée en 2005. A cela a été soustrait 26,74 euros représentant le différentiel de dividende entre Suez et Electrabel.

Le prospectus de cette OPA/OPE a été déposé mardi à la CBFA pour approbation. L'offre devrait se tenir du 21 février au 6 mars 2007. L'incessibilité des actions prend toutefois fin avant le début de l'offre soit le 2 février. En clair, elles pourront être cédées en Bourse dès vendredi. Ce que certains pourraient être tentés de faire vu le cours actuel. Mais Electrabel met en garde : compte tenu de l'étroitesse du marché (Suez détient 98,62% de sa filiale) les ventes pourraient avoir un impact défavorable sur le cours de l'action.

Une fois cette opération terminée, Suez va-t-il lancer un " squeeze out " (expropriation des derniers actionnaires) sur le solde des actions Electrabel, avec une nouvelle valorisation à la clé ? Auprès de Suez, on ne souhaite pas formuler de commentaires sur les intentions du groupe. Mais une telle opération lui permettrait certainement d'alléger les frais et les procédures légales.

Quel que soit le choix de Suez, il faudra encore patienter. Des titres émis pour le personnel (un peu moins de 180.000) en 2003-2004 ne deviendront cessibles qu'en février 2009.

Vers 14h, l'action Electrabel reculait de 3,70% à 508 euros. Quelque 2.061 titres ont changé de mains pour un volume moyen quotidien de près de 1.500 unités.

Stéphane Wuille

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés