EON propose de placer son réseau dans une holding contrôlée par Berlin

Wulf Bernotat, le patron du géant de l'énergie allemand E.ON qui veut céder son réseau électrique pour satisfaire Bruxelles, a proposé de le placer au sein d'une holding qui compterait des investisseurs privés mais serait sous la tutelle de l'Etat allemand. "Comme ça, l'infrastructure, extrêmement importante pour la sécurité d'approvisionnement, resterait au moins dans la zone d'influence du gouvernement", a déclaré M. Bernotat à l'hebdomadaire Der Spiegel à paraître lundi.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés