Publicité

EssentNuon: fusion des deux leaders néerlandais de l'énergie

Essent et Nuon, les deux principaux fournisseurs d'électricité des Pays-Bas, ont annoncé, ce jeudi, leur intention de fusionner pour former EssentNuon NV. La nouvelle société, qu'ils évaluent à 24 milliards d'euros, devrait renforcer leur position sur un marché européen en pleine évolution. Cette fusion entraînera la perte de 1.350 emplois.

(l'écho/belga) - Les nouveaux partenaires ont affirmé leur volonté d'aboutir à un "plan social équilibré". Chaque année, 600 emplois disparaîtront au total dans les deux compagnies via des départs naturels. Les deux entreprises disposent chacune de quelque mille contrats temporaires, précise l'agence néerlandaise ANP.

Les deux groupes se renforceront aussi sur le marché belge de l'électricité, sur lequel ils sont actifs depuis les premiers pas de la libéralisation. L'opération, en réduisant le nombre de concurrents présents sur le marché, aurait, cependant, un impact négatif sur la libéralisation prévue le 1er juillet 2007.

EssentNuon, qui devrait afficher un chiffre d'affaires annuel de 12 milliards d'euros, compterait cinq millions de clients et 20.000 employés dans les Pays-Bas, en Belgique et en Allemagne. Le quartier général belge d'EssentNuon sera situé à Vilvoorde. Essent détiendra 55% de la nouvelle société.

Pour les patrons Michiel Boesrma (Essent) et Ludo Van Halderen (Nuon), la fusion devrait permettre aux deux groupes de mieux se positionner sur le marché européen en plein mouvement, face à des géants tels qu'E.ON ou EDF.

Questionné sur des partenariats possibles de la nouvelle société, Michiel Boersma, qui dirigera EssentNuon, a reconnu avoir une liste potentielle, soulignant toutefois qu'il était trop tôt pour se prononcer sur l'un ou l'autre.

La fusion requiert encore l'accord des actionnaires et, surtout, celui de l'autorité néerlandaise de la concurrence. Cette dernière a laissé entendre en novembre qu'elle ne permettrait pas la création d'un acteur dominant dans le pays. Par ailleurs, un rapport de l'autorité, publié en juin 2006, laisse entendre que Nuon et Essent devaient perdre un million de clients pour ne pas constituer, à eux deux, une position dominante sur le marché hollandais.

Les deux groupes hollandais sont détenus par des municipalités et des autorités locales. Ils occupent actuellement plus de 70% du marché néerlandais de détail. Le chiffre d'affaires d'Essent était de 6,3 milliards d'euros en 2005 et Nuon affichait 5 milliards. Ils avaient engagé il y a quelque temps des discussions sur cette fusion.

Essent et Nuon sont des acteurs relativement modestes sur le marché européen. Surtout en comparaison avec EON ou le champion français EDF.

Vincent Georis

vincent.georis@lecho.bePhoto Belga

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés