Fusion Suez-GDF: l'Etat doit se décider en juin ou pendant l'été (Cirelli)

L'Etat, principal actionnaire de Gaz de France (GDF), devra "décider au mois de juin ou en tout cas au cours de l'été" s'il poursuit la fusion avec le groupe d'énergie et d'environnement Suez, a déclaré mercredi le PDG de Gaz de France Jean-François Cirelli.

(afp) "Naturellement l'actionnaire Etat, qui est le principal actionnaire de Gaz de France, devra décider en juin, ou en tout cas au cours de l'été, donc c'est le nouveau gouvernement qui décidera" s'il poursuit le projet de fusion, a déclaré M. Cirelli.Gaz de France et Suez prévoyaient jusqu'ici officiellement de réunir leurs assemblées générales extraordinaires approuvant la fusion le 21 juin pour Suez et le 25 juin pour GDF.Mais le décret de privatisation de Gaz de France, dont M. Cirelli espérait en mars une publication rapide, n'est toujours pas paru, rendant désormais difficile pour les entreprises de respecter le calendrier fixé.M. Cirelli a par ailleurs jugé "normal" que Suez et Gaz de France "continuent leur vie" en attendant la fusion. "Suez se développe et c'est très bien pour Suez", a-t-il dit.Suez a annoncé mardi le lancement d'une offre publique d'achat (OPA) conjointe avec la caisse d'épargne espagnole La Caixa sur Aguas de Barcelona (Agbar), dont ils détiennent déjà 49,7%."Gaz de France se développe" aussi, a ajouté M. Cirelli, précisant que son groupe allait "bientôt peut-être annoncer aussi de nouvelles décisions d'investissement".Interrogé sur l'idée d'une alliance capitalistique entre Gaz de France et son fournisseur algérien Sonatrach, défendue par Nicolas Sarkozy comme alternative à la fusion, M. Cirelli a répondu qu'il la comprenait "tout à fait, en ce sens que Sonatrach est le plus vieux partenaire de Gaz de France"."Nous avons une relation tout à fait exemplaire avec Sonatrach", qui fournit 15% des approvisionnements de Gaz de France. "Nous voulons développer notre participation. Tout ce qui peut la renforcer sera bon pour Gaz de France et pour Sonatrach", a-t-il dit.M. Cirelli avait indiqué à la mi-mars que son groupe n'avait "pas pour projet" de nouer une alliance capitalistique avec un fournisseur de gaz comme Sonatrach.

Publicité
Publicité

Echo Connect