La coentreprise BHP/Rio pourrait être retardée

La coentreprise que veulent créer les deux géants miniers anglo-australiens BHP Billiton et Rio Tinto pourrait être retardée en raison de contraintes réglementaires, a indiqué mardi Rio Tinto.

(afp) - Les deux géants miniers anglo-australiens BHP Billiton et Rio Tinto ont annoncé l'an dernier la constitution d'une co-entreprise dans le minerai de fer, après l'avortement d'un projet de reprise de Rio Tinto par BHP Billiton qui avait fait tiquer les autorités européennes.

Ce partenariat doit permettre aux deux mastodontes de réaliser 10 milliards de dollars US d'économies.

Les aciéristes chinois et européens s'inquiètent d'un possible affaiblissement de la concurrence qui résulterait de cette alliance et ferait grimper le prix du minerai de fer.

"Nous nous attendons à recevoir le feu vert plutôt en fin d'année", a déclaré le directeur général de la division fer de Rio Tinto, Sam Walsh.

"Nous continuons à travailler à la coentreprise, dans les domaines commercial, réglementaire et de l'intégration", a-t-il ajouté.

Les autorités de la concurrence australienne et la Commission européenne se penchent sur ce rapprochement, qui concernera uniquement la production et le transport, et pas la commercialisation de minerai de fer, mais suscite de grosses inquiétudes parmi les sidérurgistes.

Le minerai de fer est un composant essentiel de l'acier et les sidérurgistes craignent une trop forte concentration du marché du transport, dominé par les deux groupes et leur concurrent brésilien Companhia Vale do Rio Doce (CVRD).

Les analystes estiment cependant que l'autorité australienne de la concurrence ne va pas s'opposer à ce rapprochement, mais qu'en revanche la partie sera plus difficile côté européen.

En novembre 2008, une première tentative de fusion entre les deux colosses avait échoué. A l'époque, Bruxelles avait fait part d'une longue série de griefs à l'égard de ce projet, proposé par BHP Billiton, mais auquel Rio Tinto était alors hostile.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés