Magnette défend la prolongation du nucléaire en Belgique

©Photo News

Le ministre de l'Energie plaide pour le maintien en activité des trois réacteurs nucléaires appelés à fermer en 2015. Il fonde son avis sur le rapport du groupe Gemix qui préconise un maintien. À défaut, le pays risque de connaître un black-out à l'horizon 2015. La grande question est de savoir quelle contribution financière sera demandée aux producteurs en échange d'une prolongation d'un outil largement rentabilisé. D'après le ministre, il ne serait plus question de lever sur Electrabel une taxe de 500 millions d'euros pour l'exercice 2009. «Nous devons travailler sur un prélèvement annuel calculé en fonction de la différence entre le prix de revient et le prix du marché de l'électricité.»

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés