Plan d'économie de 1,5 milliard chez EON

La direction du numéro un allemand de l'énergie EON a annoncé samedi s'être mis d'accord avec les syndicats pour appliquer un plan de réduction des coûts de 1,5 milliard d'euros, et renoncer aux licenciements économiques en Allemagne jusqu'à début 2013.

(afp) - Direction et syndicats se sont mis d'accord pour exclure les licenciements économiques sur les sites allemands du groupe jusqu'au 31 décembre 2012, dans le cadre de son plan "perform-to-win" déjà présenté, a indiqué la direction dans un communiqué samedi.

"Les mesures de (gestion du) personnel inévitables seront mises en oeuvre (...) avec des temps partiels, des retraites anticipés, des non-renouvellements de contrats à durée déterminée ou des départs volontaires", précise l'accord.

EON va toutefois "externaliser à court terme ses activités dans les technologies de l'information", selon des modalités à fixer d'ici la mi-2010, poursuit le communiqué.

Le syndicat Verdi a "salué" dans un communiqué cet accord qui exclut les licenciements économiques pour 40.000 salariés d'EON, mais affirme que le groupe compte supprimer plus de 1.000 postes dans la restructuration de ses activités de technologie de l'information.

Depuis l'annonce de son plan, EON a été touché par plusieurs mouvements sociaux et les syndicats ont estimé que le groupe basé à Düsseldorf se préparait à se séparer de près de 10.000 salariés en Europe.
Au total, EON emploie plus de 92.000 salariés.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés