Shell réussit son OPA sur Shell Canada pour 5,5 milliards EUR

La compagnie pétrolière britannique Royal Dutch Shell a annoncé lundi le succès de son OPA de 8,7 milliards de dollars canadiens (5,5 milliards d'euros) sur les minoritaires de sa filiale au Canada.

(afp) Le groupe, qui avait proposé de racheter les 22% de sa filiale qu'il ne détient pas encore pour 45 dollars canadiens par action, en a obtenu plus de la moitié à la première échéance de l'offre, ce qui était la condition de la réussite de l'opération. Il détient désormais 89,6% de sa filiale et l'OPA a été prolongée au 30 mars.Royal Dutch avait obtenu fin janvier l'accord du conseil d'administration de Shell Canada Limited sur l'OPA, après l'échec d'une première offre d'achat de 7,7 milliards de dollars canadiens.Shell Canada produit des hydrocarbures et des produits pétroliers raffinés à partir de sables bitumeux. C'est aussi le plus gros producteur de soufre du pays. La société, dont le siège est à Calgary et qui emploie 4.500 personnes, a dégagé un bénéfice de 2 milliards de dollars canadiens en 2005.La société détient 60% du Projet des sables bitumineux de l'Athabasca, une concession dont les réserves sont estimées à 6 milliards de barils de pétrole et dont la production quotidienne, de 155.000 barils actuellement, doit grimper à terme à 500.000 barils.

Les autres parts sont détenues par Chevron Canada et Western Oil Sands (20% chacune).Le Canada et le Venezuela comptent d'énormes réserves de pétrole bitumeux, matière première longtemps laissée de côté en raison du coût élevé de son exploitation. Mais la raréfaction des autres réserves, la hausse du prix du baril et les nouvelles technologies la rendent désormais plus intéressante. Royal Dutch avait déjà acheté en juin dernier le producteur canadien de sables bitumeux BlackRock Ventures pour 2,2 milliards de dollars américains.

Photo belga

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés