Publicité

Suez nationalisée? "Cela change tout" estime Reynders

Le ministre des Finances indique que si Suez devenait "une entreprise d'Etat, cela changerait fortement la donne du point de vue de nos intérêts qui sont d'ouvrir la concurrence sur les marchés du gaz et de l'électricité en Belgique".

(L'Echo) Alors que d'après le " Wall Street Journal " l'homme d'affaires français François Pinault devrait démentir cette semaine tout projet d'OPA sur Suez, Didier Reynders met la France en garde.

Dans les colonnes du journal " Le Soir ", le ministre des Finances indique que si Suez devenait " une entreprise d'Etat, cela changerait fortement la donne du point de vue de nos intérêts qui sont d'ouvrir la concurrence sur les marchés du gaz et de l'électricité en Belgique. " Didier Reynders rajoute que ce qui est important c'est de " préserver la concurrence, les intérêts des consommateurs belges et de la Belgique en général. " Suez est le principal fournisseur de gaz et d'électricité en Belgique via Electrabel, notamment.

Quant au dividende de Suez, il reste toujours frappé par un double précompte pour l'actionnaire belge (France et Belgique) alors que cette situation devait être modifiée. " Avec la France, je ne parviens pas à renégocier la convention de double imposition ", reconnaît le ministre des Finances. Il cite l'exemple de Dexia qui a mis en place une structure permettant d'éviter cette double imposition. " Si Suez estime qu'elle n'a pas besoin de faire ce geste pour les investisseurs belges, c'est son choix " estime-t-il.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés