Suez propose 590 euros par action Electrabel... même à son personnel

Suez va proposer 590 euros pour chaque titre Electrabel qu'elle ne détient pas encore (1,38% du capital), alors que le cours de l'énergéticien belge, avant d'être suspendu, ce lundi, valait 507 euros (prime de 16,37%). Au total, cette offre de retrait obligatoire ("squeeze out" dans le jargon financier), qui doit encore être analysée par un expert indépendant et le conseil d'administration d'Electrabel, représente un montant de 445 millions d'euros.

(l'écho) Environ deux tiers des titres Electrabel encore en circulation sont répartis dans le public, le solde étant entre les mains du personnel.

Suez, dont le titre valait 37,62 euros ce jeudi vers 12h45 (+2,59%), déposera le dossier de l'offre de retrait auprès de la Commission bancaire, financière et des assurances (CBFA) "aux alentours du 20 mars", selon les termes de son communiqué.

Pour rappel, le groupe français avait annoncé fin janvier dernier une offre publique combinée réservée aux membres et anciens membres d'Electrabel... à 309,52 euros par titre et quatre actions Suez. Il s'agissait plus précisément des titulaires des 100.114 actions émises dans le cadre d'augmentations de capital réservées au personnel de l'électricien belge en 2001-2002.

Au cours d'aujourd'hui, cette offre réservée aurait valu 460 euros (un chouïa plus que fin janvier, lorsque le cours tournait autour de 512 euros) soit 130 euros de moins (25%) que l'offre publique de retrait annoncée ce jeudi matin.

Rappelons cependant que cette offre s'inscrivait dans le cadre d'un engagement pris par Suez lors de l'offre publique combinée de 2005. Elle devait permettre aux membres du personnel alors dans l'impossibilité légale d'apporter leurs actions de le faire aujourd'hui dans des conditions similaires.

Xavier Degraux

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés