Suez reçoit le feu vert pour une plateforme GNL aux Etats-Unis

Neptune LNG LLC, une filiale de Suez Energy North America, a reçu sa licence d'exploitation de l'Administration maritime américaine pour construire et exploiter une plateforme offshore de gaz naturel liquéfié (GNL). Neptune est le premier projet de ce type à recevoir ce feu vert sur la Côte Est américaine.

(l'écho) Le projet Neptune est estimé à 1 milliard de dollars. Il sera situé dans la baie du Massachusetts.

Neptune devrait fournir entre 11,3 et 21,12 millions de m³ de gaz par jour, soit la consommation quotidienne de 1,5 à 3 millions de ménages.

"Avec cette licence, Suez devrait renforcer sa position d'acteur clé du Bassin atlantique dans le secteur du gaz naturel liquéfié", a déclaré Dirk Beeuwsaert, CEO de Suez Energy International. Neptune doit répondre à une demande croissante au Massachusetts et en Nouvelle Angleterre où la demande en gaz naturel devrait croître de 1 à 2% par an durant les dix prochaines années. Vu son rythme de croissance, cette région pourrait être confrontée en 2010 à une pénurie dans la fourniture de gaz naturel d'environ 14,1 millions de m³ par jour, si elle ne dispose pas de cette nouvelle capacité.

Neptune utilisera des méthaniers spécialement conçus pour stocker, transporter et vaporiser le GNL en gaz naturel, qui peut être envoyé aux consommateurs à l'aide du gazoduc sous-marin existant, HubLineSM. Dans ce cadre, Hoegh LNG AS, Mitsui O.S.K. Lines, Ltd. (MOL) et Samsung Heavy Industries livreront à Suez deux navires de regazéification de GNL spécialement conçus (SRV).

Vincent Georis

(c) Tijd Nieuwslijn (tel: +32 2 4231767; fax: 32 2 4231610; mail: cnd@mediafin.be)

Photo Belga

Publicité
Publicité

Echo Connect