ABN Amro refuserait au consortium RBS de faire une offre sans autorisation

Voici le communiqué conjoint de Fortis, RBS et Santander : Fortis, RBS et Santander (ci-après "les Banques") ont pris note de l'annonce d'ABN AMRO indiquant qu'il donne aux Banques accès aux mêmes informations que celles mises à la disposition de Barclays.

(l'écho) Le consortium RBS qui souhaite racheter la banque néerlandaise ABN Amro a indiqué jeudi que l'accord de confidentialité nécessaire pour regarder ses livres de comptes comprend une clause suspensive l'empêchant pendant douze mois de faire une offre d'achat sans autorisation écrite d'ABN. Le consortium, composé de la britannique Royal Bank of Scotland (RBS), de la belgo-néerlandais Fortis et de l'espagnole Santander a demandé à ABN de supprimer cette clause. Le consortium ne détaille pas l'ensemble des clauses de l'accord.

Ce consortium avait déclenché mercredi une vaste bataille bancaire européenne en proposant quelque 72 milliards d'euros pour l'institut néerlandais ABN Amro, surenchérissant ainsi sur les 67 milliards d'euros déjà proposés par Barclays.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés