ABN Amro scindé? TCI Fund le demande...

Le fonds d'investissement britannique estime qu'ABN Amro est complètement sous-évaluée et devrait être scindée.

Bruxelles (L'Echo) Bruxelles (L'Echo) - L'action ABN Amro s'envole ce mercredi sur Euronext Amsterdam, gagnant 6,02% à 27,48 euros à mi-séance.

En cause: la pression exercée par le fonds d'investissement britannique TCI Fund Management sur le management de l'établissement bancaire. En effet, dans une lettre adressée à Rijkman Groenink et à Arthur Martinez, respectivement CEO et président du conseil de surveillance de la banque, le fonds - à qui l'on doit l'éviction des top managers de la Deutsche Boerse il y a deux ans - estime qu'ABN Amro est complètement sous-évaluée et devrait être scindée.

"Le management devrait explorer toutes les options possibles de fusion, de vente ou de scission d'actifs", a notamment déclaré Patrick Degorce, un des membres foundateurs de TCI, qui détient plus d'1% du capital d'ABN Amro. "Les actifs n'offrent pas un rendement maximal et cela pourrait mener à un manque de compétitivité pour l'ensemble de l'entreprise, ce qui pénaliserait tant les stakeholders que les actionnaires", a-t-il encore ajouté.

D'après les estimations de TCI, la valeur d'ABN Amro dépasserait nettement les 30 euros par action.

Quant à la principale concernée, si elle n'a pas encore reçu la lettre officielle de TCI, elle déclare en connaître déjà la substantifique moëlle. "Nous recevons beaucoup d'idées et de suggestions de la part de nos actionnaires et nous les traitons toujours avec soin et respect. Ce sera la même chose dans ce cas-ci", a-t-elle rétorqué.

On se souviendra qu'il y a quelques mois, un autre groupe néerlandais avait été mis sous pression par des fonds actionnaires, le distributeur Ahold. L'interventionnisme de ces fonds, Paulson et Centaurus dans ce cas, avait abouti en quelques semaines à un relifting complet du groupe de distribution qui avait notamment mis en vente sa filiale américaine US FoodService ainsi que des actifs européens.

Une différence de taille néanmoins entre les deux dossiers: Paulson et Centaurus détenaient ensemble 6,4% d'Ahold, alors que TCI Fund ne revendique qu'un bon pourcent. Avant de rallier d'autres actionnaires à sa cause?

anne-sophie bailly

(c) Tijd Nieuwslijn (tel: +32 2 4231769; fax: 32 2 4231610; mail: cnd@mediafin.be)as.bailly@lecho.be

Photo Belga

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés