Bénéfice trimestriel supérieur aux attentes pour JP Morgan Chase

La banque américaine a publié mercredi des résultats meilleurs que prévu avec un bénéfice net en hausse de 54% au premier trimestre 2010

(AFP/Reuters) La banque américaine JPMorgan Chase a publié mercredi des résultats meilleurs que prévu, tirés par la banque d'investissement, avec un bénéfice net en hausse de 54% au premier trimestre à 3,3 milliards de dollars.

Le produit net bancaire a atteint 27,67 milliards de dollars contre 26,92 milliards sur la même période en 2009. JP Morgan est également parvenue à améliorer son ratio de fonds propres à 11,5% contre 11,1% fin 2009.

Ces résultats du géant américain dépassent les attentes: le bénéfice net a ainsi atteint 74 cents par action au premier trimestre, soit 10 de plus qu'espéré par les analystes. Selon Thomson Reuters, le marché attendait en effet un bénéfice par action de 64 cents et un produit net bancaire de 26,47 milliards de dollars.

Selon Jamie Dimon, PDG de JPMorgan, ces résultats reflètent "un autre bon trimestre pour la banque d'investissement" mais ils ont été impactés par "de fortes pertes dans les portefeuilles de crédit aux particuliers". Les activités de banque d'investissements ont en effet largement participé aux bons résultats, avec un bénéfice net de 2,47 milliard de dollars contre 1,9 milliard au trimestre précédent. Les revenus, quant à eux, ont grimpé de près de 70% par rapport à fin 2009 à 8,3 milliards. En revanche, dans la banque de détail, JP Morgan enregistre une perte de 131 millions de dollars contre un bénéfice de 474 millions un an plus tôt. Les revenus atteignent 7,7 milliards de dollars.

La banque a aussi inscrit dans ses comptes au dernier trimestre 7 milliards de dollars de provisions pour financer ces risques.

Abordant les perspectives du groupe pour l'ensemble de l'année 2010, M. Dimon s'est déclaré confiant pour l'avenir, prévoyant notamment d'embaucher 9.000 personnes aux Etats-Unis: "Nous pensons que les améliorations vont se poursuivre et espérons même qu'elles vont s'accélérer."

Les résultats de JPMorgan, première grande banque américaine à les publier ce trimestre, étaient très attendus en plein débat législatif, aux États-Unis et dans plusieurs pays européens, sur la réforme de la régulation financière.

 

 

 

 

 

 







)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés