Publicité

BNP Paribas en tête des banques conseils en 2006 en France

BNP Paris devance Goldman Sachs et Merril Lynch. La banque BNP Paribas a été présente dans le dossier de l'offre de Mittal Steel sur Arcelor et dans les privatisations des sociétés d'autoroutes ASF, Sanef et APRR.

(afp) BNP Paribas a été en 2006 la banque conseil numéro un en fusions-acquisitions en France, pour la deuxième année consécutive, avec 50 opérations d'un montant total de 119 milliards d'euros, selon le classement à paraître mardi dans l'Agefi. Ce résultat confirme celui du classement publié jeudi par le bimensuel Fusions et acquisitions magazine, dont le décompte englobait pour BNP Paribas, 63 opérations pour un montant de 108,2 milliards d'euros. Dans les deux classements, BNP Paribas devance Goldman Sachs. "Les deux banques étaient présentes dans l'offre de Mittal Steel sur Arcelor. Grâce aux bonnes relations qu'elles ont su nouer avec l'administration française, elles conseillaient en outre l'Etat dans les privatisations des sociétés d'autoroutes ASF, Sanef et APRR", commente le journal suisse.

Merrill Lynch arrive, également dans les deux classements, en troisième position "grâce notamment à sa présence aux côtés d'Arcelor, des Caisses d'épargne dans l'opération Natixis et de Vinci (ASF)", mais l'Agefi place Citigroup en quatrième position, alors que Fusions et acquisitions accorde cette place à Morgan Stanley.

Viennent ensuite pour l'Agefi, Société générale, Rotschild, UBS, JP Morgan, Morgan Stanley et HSBC.Fusions et acquisitions avait placé de son côté de la cinquième à la dixième position Citigroup, JP Morgan, Société Générale, Rothschild, UBS et Calyon.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés