BNP Paribas Fortis clôture 2009 sur 5,8 milliards d'euros de profits

Fortis continue de contribuer aux résultats du groupe. Au quatrième trimestre, l'enseigne contribue à hauteur de 170 millions d'euros au bénéfice net.

Paris (L'Echo) - La banque française BNP Paribas a surpassé les attentes du marché au quatrième trimestre grâce à un niveau de provisions sur pertes de crédit plus faible que prévu surtout dans la banque de financement. Au cours des trois derniers mois de l'année, la maison-mère de l'ex-Fortis Banque a dégagé un bénéfice net de 1,3 milliard d'euros alors qu'elle accusait une perte quasi équivalente à la même période de 2008, dans le sillage de la faillite de Lehman Brothers.

Pour les trois derniers mois de 2009, les provisions s'élèvent à 1,9 milliard d'euros tandis que le marché attendait en moyenne 2,3 milliards. Sur l'ensemble de l'exercice 2009, les profits se montent à 5,8 milliards, soit un bond de 93% sur un an. Les investisseurs ont applaudi faisant bondir le titre en Bourse.

Pas de triomphalisme néanmoins pour Baudouin Prot. Lors d'une conférence de presse à Paris, le directeur général de la banque à la bannière étoilée a certes loué la " robustesse du modèle BNP Paribas ", sur fond de retour des bonus pour ses traders, mais il a également souligné que ces résultats étaient " loin d'être des résultats records d'avant crise ".

Le groupe qui a déjà du renforcer  ses fonds propres pour faire face aux exigences des régulateurs à une nouvelle fois mis en garde contre un nouveau durcissement de la législation, susceptible d'asphyxier le financement de l'économie. " Une augmentation supplémentaire des exigences de fonds propres risquerait d'étrangler la croissance en Europe. ", a insisté Baudouin Prot. 


Les revenus annuels de BNP Paribas atteignent 40 milliards d'euros soit une hausse de 47% sur un an, portés par " la bonne marche du groupe et la contribution de Fortis ", ont indiqué ses dirigeants.  " Nous sommes l'une des banques qui a réalisé le moins d'investissement hasardeux pendant la crise. (…) Notre bonne santé nous a permis d'acquérir Fortis ", a déclaré le patron de BNP Paribas à propos de la filiale belge emportée en 2009 de haute lutte au terme de longs mois de négociations. 

128 millions de dividendes pour la Belgique


Fort de ses résultats la banque de la rue d'Antin prévoit de verser un dividende de 1,50 euro par action avec option de paiement en action. L'Etat Belge, propriétaire de 128 millions d'actions BNP Paribas, et premier actionnaire du groupe percevra ainsi 192 millions d'euros. La Belgique, entrée au capital de la banque française lors de la reprise de Fortis détient 10,8 % des parts de la banque.
 
Malgré la bonne surprise sur les provisions, qui avaient plombé les comptes des banques l'an dernier, certains analystes se sont néanmoins montrés déçus par les performances opérationnelles de BNP Paribas. L'intermédiaire financier KBW souligne que les revenus de la banque d'investissement étaient inférieurs à ses prévisions. 

 

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés