Bois Sauvage : emprunt obligataire au 2e semestre

Un programme de commercial paper doit être finalisé d'un jour à l'autre. Ce programme intervient dans le cadre de remboursements d'échéance obligataires.

(L'Echo) Au moment même où les actionnaires de Bois Sauvage se réunissaient en assemblée générale, le portefeuille du holding s'allégeait subitement de 2,3 millions d'euros. En cause, le net repli affiché par le titre Fortis en matinée (plus de 2%) suite au lancement d'une contre-offre sur ABN Amro. Or, Bois Sauvage est un actionnaire non négligeable du bancassureur avec 3 millions de titres en portefeuille, soit 0,4% du capital de Fortis, et 11,8% de ses actifs totaux du holding.

Mais il en faut plus à Vincent Doumier, l'administrateur délégué du holding, pour se départir de sa bonne humeur. " Il s'agit d'une participation historique extrêmement rentable qui remonte au temps de la Générale de Banque, nous a-t-il expliqué en marge de l'assemblée qui s'est tenue ce mercredi à Bruxelles. Nous avons une confiance totale dans le management du groupe" a-t-il souligné. L'an dernier, Bois Sauvage a renforcé certaines lignes de son portefeuille de trésorerie comme celle en KBC (X2) et celle en Total (X7).

Vincent Doumier nous a également confié qu'un programme de billets de trésorerie (" commercial paper ") d'un montant maximal de 50 millions d'euros sera finalisé d'un jour à l'autre. ING et Fortis organisent l'opération.

Ce programme intervient dans le cadre plus vaste de remboursements prochains d'échéance obligataires d'un montant global de 115 millions d'euros. Bois Sauvage compte lancer deux emprunts, l'un cette année et l'autre en 2008, d'un montant de 50 à 60 millions d'euros chacun. Le premier serait une obligation pure, le second pourrait être assorti de warrants. "Nous examinons ce qui sera le moins cher pour nous : une opération publique ou un placement privé " a précisé Vincent Doumier. La première opération sera lancée au second semestre de cette année.

Nul doute que le coût sera encore un argument déterminant lorsque le conseil d'administration de Bois Sauvage se penchera, à la mi-mai, sur une éventuelle division de l'action. Comme chaque année. A la différence, cette fois, que le cours a encore fortement grimpé pour tourner aujourd'hui autour de 364 euros. " C'est vrai que le titre devient lourd, a reconnu l'administrateur délégué. Je soumettrai une analyse détaillée au conseil d'administration. "

Tous les points à l'ordre du jour de l'assemblée ont été approuvés y compris la nomination de Michel Delloye (ex-GBL/CLT) en qualité d'administrateur indépendant. Quelque 71 actionnaires présents ou représentés ont déposé 861.527 titres à l'occasion de l'assemblée, représentant plus de la moitié du capital. Un dividende unitaire brut de 8,80 euros (+5%) sera payable à partir du 2 mai contre remise du coupon n°18.

Réunis en assemblée extraordinaire, les actionnaires ont également donné leur feu vert à un plan de droits de souscription destiné au personnel et aux administrateurs exécutifs.

Stéphane Wuille

Photo Belga

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect