Dai-ichi Life compte lever 11,5 mds EUR lors de son introduction en Bourse

Le groupe japonais d'assurance-vie Dai-ichi Mutual Life a annoncé mardi avoir fixé à 1.400 milliards de yens (11,5 milliards d'euros) le prix total des actions qu'il introduira en Bourse le 1er avril, la plus grosse opération de ce type dans le monde depuis deux ans.

(afp) - Pour son IPO, le groupe japonais d'assurance-vie Dai-ichi Life a fixé le prix unitaire de l'action à 140.000 yens (1.147,5 euros). Un total de 10 millions de titres seront émis, dont 7,1 millions destinés au public et aux investisseurs institutionnels. Le reste sera alloué aux souscripteurs de polices d'assurances chez Dai-ichi, qui sont les propriétaires actuels du groupe à structure mutualiste.

Il s'agira de la plus grosse introduction en Bourse dans le monde depuis celle du groupe de services financiers Visa en mars 2008 (19,7 milliards de dollars, soit 14,6 milliards d'euros au taux actuel), et de la plus importante au Japon depuis celle de l'opérateur de téléphonie mobile NTT DoCoMo en 1998 (2.100 milliards de yens, soit 17,2 milliards d'euros au taux actuel).

Dai-ichi Mutual Life se rebaptisera pour l'occasion Dai-ichi Life.

Jusqu'à présent, Dai-ichi est une société mutuelle, détenue par ses quelque 8,2 millions de souscripteurs de polices d'assurance.
Cette forme juridique constitue un handicap dans un marché japonais de plus en plus étroit en raison du déclin démographique. Elle rend notamment très compliquée la réalisation de fusions et acquisitions.

En se transformant en société cotée, Dai-ichi espère gagner en flexibilité pour se développer à l'étranger et au Japon, pays où les analystes augurent une prochaine vague de consolidation dans le secteur de l'assurance-vie.

Les souscripteurs mutualistes de Dai-ichi se verront, en fonction de ce qui est prévu par leurs contrats, offrir des actions ou du numéraire en échange de leurs participations actuelles dans la société.

Dai-ichi est le numéro deux japonais de l'assurance vie derrière Nippon Life Insurance, lequel reste détenu par ses souscripteurs.
Le prix fixé mardi se situe juste au milieu de la fourchette indicative (125.000-155.000 yens) annoncée par Dai-ichi début mars.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés