Publicité

Davignon : « Ne liquidons pas Fortis Holding »

Etienne Davignon

«Liquider Fortis Holding dans la situation actuelle des marchés, je suis certain que ce n’est pas la bonne solution », affirme Etienne Davignon, président pressenti du holding, dans l’interview qu’il nous a accordée. « La vente en panique serait une mauvaise chose pour l’actionnaire », affirme-t-il.

Bruxelles (L'Echo) - «Liquider Fortis Holding dans la situation actuelle des marchés, je suis certain que ce n’est pas la bonne solution », affirme Etienne Davignon, président pressenti du holding, dans l’interview qu’il nous a accordée. « La vente en panique serait une mauvaise chose pour l’actionnaire », affirme-t-il.

Quant à savoir s’il faut attendre une meilleure conjoncture pour vendre ou faire autre chose avec les actifs, la réflexion s’ouvrira après les assemblées de décembre. Des assemblées que Fortis préparera « dès que l’on saura dans quel cadre juridique on se situe » et qui seront, affirme Davignon, « un premier moment de vérité » qui permettra aussi aux actionnaires d’exprimer une réaction de colère « que je comprends ». Le second moment de vérité se situera en avril, lorsque le nouveau conseil du holding présentera sa stratégie à l’assemblée ordinaire.  

M.M et J-Y.K

Rendez-vous demain dans l'édition de l'Echo pour découvrir l'intégralité de l'interview 

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés