Delta lloyd, petit acteur en Belgique

La filiale d'Aviva génère moins de 15% du chiffre d'affaires total du groupe en Belgique. A l'image d'autres petites banques, Delta lloyd a dénoncé la taxe sur les dépôts annoncée par le gouvernement.

Bruxelles (L'Echo) - Les revenus générés par la filiale belge de Delta Lloyd pèsent pour  seulement 14 % du chiffre d'affaires total contre 77% pour les Pays-Bas, et 9% pour l'Allemagne. Considéré comme un petit acteur sur le marché belge, Delta Lloyd a fait entendre sa voix la semaine dernière pour dénoncer la taxe bancaire sur les dépôts annoncée par le gouvernement. Delta lloyd chiffre entre 4 et 5 millions d'euros par an le coût de la mesure dans ses comptes.

En Belgique, Delta Lloyd est actif via Delta Lloyd Bank (pour les particuliers, indépendants, professions libérales et PME), l'assureur-vie Delta Lloyd Life, et le gestionnaire de fonds Delta lloyd asset management. En 2008, Delta Lloyd a signé un accord de reprise des activités belges de Swiss Life (Swiss Life Belgium) pour 135 millions d'euros. Cette transaction a été réalisée en partenariat avec le bancassureur néerlandais SNS Reaal.  

L'histoire de Delta Lloyd en Belgique a également été marquée par le rachat de la banque Nagelmackers en novembre 2001. Cette acquisition a entraîné la disparition de l'enseigne Nagelmackers qui représentait la plus vieille banque du pays.

Delta Lloyd Group est présent aux Pays-Bas en Allemagne et en Belgique. La filiale d'Aviva opère aux Pays-Bas via les compagnies d'assurance Ohra et ABN Amro insurance. Delta Lloyd et ABN Amro sont partenaires au sein d'une joint venture détenue à 51% par Delta lloyd. Sur le marché néerlandais, Delta Lloyd est également actif en asset management et dans les services bancaires.   

En Allemagne, le groupe développe des activités en assurance-vie et en banque privée.

Au premier semestre 2009, Delta Lloyd Group a réalisé un bénéfice net de 227 millions d'euros contre 151 millions d'euros à la même période en 2008. Les activités d'assurances en Belgique ont fortement joué sur ces résultats.

L'an dernier, la crise a lourdement pesé sur les résultats du groupe Delta Lloyd. En 2008, le bancassureur a accusé une perte de 153 millions d'euros contre un profit de 787 millions d'euros un an plus tôt. 

K.T.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés