Deutsche Börse réduit ses effectifs

©Bloomberg

L'opérateur entend être plus souple afin de tirer parti de la nouvelle approche réglementaire qui vise un système centralisé de compensation des dérivés. Il réduit de 20% ses effectifs de direction, soit 80 personnes, et pourrait licencier 10% de ses 3.300 salariés.

(Reuters) - L'opérateur boursier allemand Deutsche Börse, qui a passé une année 2009 difficile, prévoit de réduire de 20% les effectifs de ses équipes de direction, a déclaré mercredi son patron Reto Francioni lors de la conférence bilan du groupe à Francfort.

Cela représente 80 postes de direction sur 400, a précisé M. Francioni.

Cette mesure s'ajoute à un programme d'économies de 50 millions d'euros par an à partir de 2011 annoncé mardi soir, qui devrait impliquer des délocalisations d'activités, a-t-il ajouté sans donner de détails sur le nombre de salariés potentiellement concernés.

Un tel plan pourrait menacer 10% des 3.300 salariés du groupe, avait affirmé le quotidien Handelsblatt fin janvier en s'appuyant sur des sources financières.

Deutsche Börse a par exemple déjà transféré une partie des activités de sa filiale luxembourgeoise Clearstream à Prague, où travaillent 250 salariés.

L'opérateur boursier allemand a beaucoup souffert l'an dernier du reflux des transactions financières sur fond de crise: son bénéfice net a reculé de 52% en 2009 sur un an, à 496,1 millions d'euros.

Au quatrième trimestre le groupe a même subi une perte nette pour la première fois de son histoire (-33 millions d'euros), en raison de dépréciations exceptionnelles sur sa filiale américaine de produits dérivés ISE.

En 2009, le chiffre d'affaires du groupe a reculé de 16% à 2,06 milliards d'euros.

Deutsche Börse aura pour priorités la croissance organique et la réduction des coûts pour défendre ses parts de marché dans le trading d'actions, d'obligations et de dérivés.

Reto Francioni a par ailleurs déclaré mercredi qu'il était prématuré de parler de conditions de marché normales.

Pour défendre ses parts de marché, Deutsche Börse prendra des initiatives dépassant "la trading boursier classique", a-t-il dit.

L'opérateur entend également être souple afin de tirer parti de la nouvelle approche réglementaire qui vise un système centralisé de compensation des dérivés mais il ne veut pas d'un "accord à tout prix".

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés