Ethias dans le vert malgré des encaissements en baisse

©Photo News

Toujours en discussion avec la Commission européenne, l'assureur mutualiste espère que ses résultats "encourageants" faciliteront le dialogue.

Bruxelles (L'Echo) - Ethias se félicite: les objectifs du "plan Horizon 2011", mis en place au début de l'année dernière, sont atteints voire dépassés pour l'exercice 2009.

L'assureur mutualiste affiche ainsi un résultat positif tant en vie qu'en non-vie, à 37,7 millions d'euros, là où une perte était anticipée.

Et le groupe de se targuer d'avoir maîtrisé les sorties du compte First; des sorties qui ont retrouvé leur niveau d'avant crise.

"Ces résultats encourageants ont permis à Ethias de renouer avec la distribution de participations bénéficiaires sur certains produits", indique le groupe.  

Néanmoins, si l'encaissement "non-vie" a bien résisté avec une progression de 6,6% pour les collectivités et 0,3% pour les particuliers, ce n'est pas le cas dans le segment "vie". Avec 298,7 millions, l'encaissement "particuliers" accuse une chute de 62% contre un recul de 18,1% pour les "collectivités" à 1,14 milliard d'euros.

"La baisse de l'encaissement enregistrée en vie 'particuliers' s'inscrit tout d'abord dans une optique volontariste de rééquilibrage des activités 'vie'-'non vie' mais également dans une tendance générale du marché qui a vu les produits de branche 21 et 23 délaissés pour d'autres solutions d'épargne", explique-t-on chez Ethias.

Le rééquilibrage annoncé entre les deux pôles d'assurance permet à Ethias de reduire la part de l'assurance vie dans l'encaissement total (2,66 milliards d'euros). Si la "vie" représentait il y a deux ans encore 75% des revenus, aujourd'hui cette proportion est proche des 50%.

Ethias et l'Europe 

Le plan de réorganisation d'Ethias est actuellement soumis à l'analyse de la Commission européenne. "Les négociations continuent avec les équipes du nouveau Commissaire Joaquin Almunia. Nous estimons que les résultats encourageants que nous avons déjà engrangés devraient faciliter le dialogue qui se poursuit dans un climat constructif avec la Commission européenne", conclut l'assureur mutualiste.

 

 

 

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés