Euler Hermes voit son bénéfice net progresser de 14% en 2006

L'assureur-crédit filiale d'AGF-Allianz envisage ses performances de l'année 2007 avec confiance.

(afp) L'assureur-crédit Euler Hermes, filiale d'AGF-Allianz, a réalisé en 2006 un bénéfice net en hausse de 14% à périmètre comparable, à 326,1 millions d'euros, et "envisage ses performances de l'année 2007 avec confiance", selon un communiqué publié vendredi.

Le chiffre d'affaires annuel du groupe français est en progression de 4,4% à données comparables à 2,011 milliards d'euros.Le résultat opérationnel courant s'est accru de 9,7% à 489,9 millions d'euros à périmètre constant.

Le résultat net est conforme aux attentes des analystes, selon le consensus établi par Thomson First Call.L'activité d'Euler Hermes est soutenue par la croissance "très dynamique" des nouveaux marchés (Europe de l'est, Europe du sud, Amérique latine et Asie).

L'assureur-crédit a récemment renforcé sa présence en Inde, en Chine, en Russie, au Mexique et en Argentine.

Les nouveaux marchés ont connu une croissance de 43,4% à périmètre comparable et atteignent désormais 10% du chiffre d'affaires, à 200 millions d'euros.

Sur les marchés traditionnels, la hausse du chiffre d'affaires n'est que de 1,8% à périmètre comparable, à 1,811 milliard, marquée par un recul en Allemagne (-2,6%), premier marché d'Euler Hermes où le groupe s'est retiré de la réassurance, et au Royaume-Uni (-5,6%), où "les primes sont soumises à une pression à la baisse".

Les principaux foyers de croissance sur les marchés traditionnels sont les Etats-Unis (+7,5%), la France (+6,9%) et les Pays-Bas (+7,4%).

Le ratio combiné net (prestations versées ajoutées aux frais généraux rapportés au chiffre d'affaires) s'est légèrement détérioré, passant de 64,5 à 67,3%.

L'assureur-crédit tablait initialement sur un ratio combiné net d'environ 72% pour 2006.

Outre sa diversification géographique, Euler Hermes cherche à renforcer sa présence dans les services complémentaires à l'assurance-crédit.

Il a notamment acquis fin janvier 100% du capital du spécialiste américain du recouvrement commercial United Mercantile Agencies (UMA).

Les fonds propres du groupe s'établissent à 1,911 milliard d'euros au terme de l'exercice 2006, en hausse de 9,6% sur un an.

La rentabilité des capitaux propres atteint 18%, chiffre "supérieur aux objectifs à moyen terme d'Euler Hermes".Euler Hermes précise que "dans un souci d'homogénéité par rapport à ses actionnaires majoritaires AGF-Allianz et le marché de l'assurance", il a procédé à une modification de périmètre comptable, déduisant notamment les ristournes du chiffre d'affaires.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés