Publicité

Floridienne maintient un dividende stable

©Nima Ferdowsi

Floridienne considère ses résultats 2008 comme "satisfaisants", et rappelle qu'elle a réalisé "d'importantes acquisitions avec un potentiel non encore exprimé". Le groupe proposera un dividende brut de 2,8 euros par action (2,1 euros net), un montant identique à celui de l'exercice précédent. Il s'abstient de prévisions chiffrées pour 2009, mais espère réaliser un résultat identique à celui de 2008.

Bruxelles (L'Echo) - Le holding industriel Floridienne a réalisé un chiffre d’affaires de 224,6 millions d'euros en 2008 contre 202,8 millions en 2007, soit une hausse de 11% due à sa montée dans le capital de Salm Invest et Kimflor et à l’acquisition de Simon Dutriaux et VCD. Toutefois, à périmètre constant, le chiffre d’affaires serait de 192,7 millions d'euros (-5%). "Cette baisse est directement liée à la dégradation du marché dans le pôle chimie depuis le 1er novembre 2008", explique Floridienne. C'est ce qui ressort d'un communiqué de presse diffusé ce vendredi.

Floridienne considère ces résultats comme "satisfaisants", et rappelle qu'elle a réalisé en 2008 "d'importantes acquisitions avec un potentiel non encore exprimé". Le groupe proposera un dividende brut de 2,8 euros par action (2,1 euros net), un montant identique à celui de l'exercice précédent.

Le résultat net consolidé part Floridienne ressort à 6,4 millions d'euros, contre le chiffre record de 9,3 millions d'euros en 2007 (-45%). Le résultat opérationnel est de 12,4 millions d'euros en 2008, contre 15 millions avant (-17%). A périmètre constant, il serait de 11,4 millions d'euros et "devrait être en croissance en 2009", indique Floridienne.

Le pôle chimie voit son chiffre d’affaires reculer de 4,6 millions d'euros en 2008. A périmètre constant, il se replie de 12,4 millions d'euros en raison de la baisse des cours des métaux et du ralentissement économique de fin d’année. L’Ebit est de 4,9 millions d'euros au 31 décembre 2008 comparé à 8,4 millions en 2007. "Ce chiffre est principalement lié à la baisse des résultats de SNAM à la suite de la chute rapide du cours du nickel au cours de l’année 2008", précise le holding.

Le pôle alimentaire affiche, quant à lui, un chiffre d’affaires de 100 millions d'euros en 2008, contre 72,2 millions en 2007. Cette augmentation est le résultat d’une hausse dans la division surgelée et frais. "Le pôle alimentaire devrait connaître une bonne année 2009", peut-on lire dans le communiqué.

Le pôle biotechnologies voit son résultat net passer dans le vert à 0,1 million d'euros en 2008, par rapport à un recul de 0,2 million en 2007, ce qui reste pourtant "en deçà des espérances" de la direction du holding.

Pour 2009, Floridienne s'abstient de toute prévision chiffrée, en raison de la crise "qui pèse lourdement sur la construction et donc indirectement sur notre activité stabilisant PVC", estime le holding. Il table toutefois sur un résultat équivalent à celui de 2008.


Vincent Georis
vincent.georis@lecho.be
(C) - L'Echo

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés