Fortis aurait financé les crimes de Charles Taylor

©BLOOMBERG NEWS

Fortis est complice des crimes commis par Charles Taylor, affirme le journal néerlandais Het Financieel Dagblad sur base d'un rapport. La banque belgo-néerlandaise aurait, en effet partiellement financé le chef contesté de l'armée libérienne.

(belga) - Global Witness a publié, mercredi, un rapport sur les liens entre les banques et les régimes corrompus et estime que le monde bancaire n'a tiré aucune leçon de la crise financière sur la responsabilité des banquiers.

Global Witness accuse un certain nombre de grandes banques occidentales, dont Fortis, de financer la corruption et l'exploitation. Ces flux d'argent controversés empêcheraient des pays en voie de développement, notamment, d'opérer sans dette et de manière indépendante.
Dans le cas de Fortis, la banque-assurance aurait veillé à ce que les partisans de Taylor aient accès au système bancaire global, lorsqu'il était au pouvoir au Liberia (1997-2003).

Citybank, qui était jusqu'il y a peu la plus grande banque du monde, aurait fait des affaires avec Taylor qui est notamment inculpé de crimes contre l'humanité et crimes de guerre par le Tribunal spécial pour la Sierra Leone à La Haye.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés