Publicité

Fortis négocie un retrait en Espagne

La Caixa, la plus grande banque d'épargne d'Espagne, veut prendre pleinement possession de sa joint venture lucrative avec Fortis, rapportent lundi les quotidiens De Standaard, Het Nieuwsblad et Het Volk.

(belga) Fortis, qui ne fait aucun commentaire à ce sujet, souhaiterait, tout au plus, vendre une part de son intérêt dans Caifor.Lors de la présentation des résultats de La Caixa, son dirigeant, Ricard Fornesa, a déclaré, sans donner plus d'explications:" "nous discutons avec Fortis d'un repositionnement dans l'actionnariat de Caifor, mais nous ne sommes pas encore parvenus à un accord". En 1992, les deux parties s'étaient associées en Espagne pour vendre, sous le nom de Caifor, des assurances dans les agences bancaires. Fortis livre les produits d'assurance, La Caixa distribue les polices via son réseau de plus de 5.000 bureaux de banque en Espagne. Caifor - dont Fortis et La Caixa détiennent chacun 50 pc - est, avec plus de 2,8 millions de clients particuliers, le leader actuel du marché en Espagne. Fortis ne serait pas prêt à se débarrasser de sa part dans le lucratif assureur espagnol. Mais le groupe se trouve sous la pression de son partenaire La Caixa, dont le réseau de distribution est d'un intérêt crucial pour le développement futur de la joint venture espagnole. La plus importante banque d'épargne espagnole voudrait développer elle-même des activités d'assurance et pousse donc Fortis à se retirer complètement. La Caixa souhaite terminer les discussions pour avril.

Photo Belga

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés