Fortis tente d'apaiser le parlement néerlandais (presse)

Fortis a rassuré le parlement néerlandais quant à la répartition entre Bruxelles et Amsterdam des fonctions du siège principal.

(belga) Le bancassureur Fortis a promis au parlement néerlandais qu'en cas de reprise d'ABN Amro par le consortium que forment Fortis avec la Royal Bank of Scotland et Santander, les fonctions du siège principal seront réparties entre Bruxelles et Amsterdam.

Dans une lettre adressée à la Chambre basse du parlement, Fortis assure également que les contributions de la branche néerlandaise d'ABN Amro ne fileront pas en Belgique mais resteront aux Pays-Bas, indiquent mercredi De Tijd et De Morgen.Ce courrier est signé par Lex Kloosterman, membre du comité de direction du groupe Fortis, et par Jan van Rutte, président-directeur de Fortis Bank Pays-Bas.Il a été envoyé à l'avant-veille d'un débat à la Chambre basse néerlandaise sur la reprise d'ABN Amro. Les députés de La Haye s'inquiètent des projets qui mèneront à la perte de 6.000 emplois chez ABN Amro, notamment au siège principal d'Amsterdam.Fortis assure aussi dans sa lettre que la "combinaison ABM Amro/Fortis créera l'un des plus importants contribuables des Pays-Bas". La banque fait aussi sournoisement remarquer qu'en cas de reprise par sa concurrente britannique Barclays, les taxations sur les dividendes seraient empochées par le fisc britannique.

Photo Belga

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés