Publicité

GBL: bond de 44% du bénéfice depuis le début de l'année

Le Groupe Bruxelles Lambert (GBL) voit son bénéfice net bondir à l'issue des neuf premiers mois de 2008. Il passe en effet de 588 millions d'euros un an auparavant à 848 millions d'euros, soit un bond de 44,2%.

Bruxelles (L'Echo) - Le Groupe Bruxelles Lambert (GBL)  voit son bénéfice net bondir à l'issue des neuf premiers mois de 2008. Il passe en effet de 588 millions d'euros un an auparavant à 848 millions d'euros, soit un bond de 44,2%.

Cette hausse est due en grande partie à la nette progression des cash earnings (dividendes,...) qui augmentent de 226 millions d'euros pour s'établir à 704 millions. Trois raisons à cela : l'augmentation des dividendes perçus de toutes les participations, le renforcement du pourcentage de détention dans plusieurs titres du portefeuille et la comptabilisation pour la première fois d'un acompte de dividende GDF Suez (94 millions d'euros). Le résultat net consolidé prend aussi en compte la contribution de Lafarge (311 millions d'euros), précise GBL.

L'actif net du holging, co-contrôlé par les familles Frère et Desmarais, est en recul de 23% par rapport à fin 2007. Il s'établit à 93,07 euros par action au 30 septembre 2008.

Pour l'ensemble de l'année, les cash earnings prendront en compte les dividendes attendus de Pernod Ricard et d'Iberdrola au cours du 4e trimestre ainsi que le produit des revenus de la trésorerie, laquelle se monte à plus de 600 millions d'euros à fin septembre, précise GBL.

Le holding indique qu'à la date du 30 septembre certains postes du portefeuille d'actifs financiers disponibles à la vente (Iberdrola et Pernod Ricard) étaient en moins-values latentes pour un total de 230 millions d'euros. La valeur consolidée du titre Lafarge s'élevait, au 30 septembre, à 99,7 euros.

GBL souligne que l'extrême volatilité actuelle des marchés financiers ne permet pas d'apprécier le caractère durable de ces moins values latentes. Il indique qu'au 30 septembre, la plus-value latente nette sur le portefeuille s'élevait à 2,7 milliards d'euros.

stephane.wuille@lecho.be
(c) - L'Echo

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés