Jérôme Kerviel à nouveau entendu par les juges

©AFP

Il s'agit de la troisième audition sur le fond du dossier du jeune homme de 31 ans, la seconde depuis son placement en détention provisoire le 8 février. Jérôme Kerviel a été mis en examen le 28 janvier par les juges Renaud van Ruymbeke et Françoise Desset pour "faux et usage de faux", "introduction dans des systèmes de données informatiques" et "abus de confiance".

(afp) - Jérôme Kerviel, le trader soupçonné de falsifications qui ont coûté 4,91 milliards d'euros à la Société Générale, a une nouvelle fois été entendu jeudi pendant plus de quatre heures par les juges chargés de cette affaire, a-t-on appris de sources proches du dossier.

Il s'agit de la troisième audition sur le fond du dossier du jeune homme de 31 ans, la seconde depuis son placement en détention provisoire le 8 février.

Jérôme Kerviel a été mis en examen le 28 janvier par les juges Renaud van Ruymbeke et Françoise Desset pour "faux et usage de faux", "introduction dans des systèmes de données informatiques" et "abus de confiance".

Cette audition est intervenue quelques heures après celle du courtier de Fimat, filiale de la Société Générale, à qui il passait une partie de ses ordres d'achats et de ventes.

Témoin assisté dans le dossier, ce courtier a pour la première fois été entendu dans la matinée sur le fond du dossier, notamment sur sa correspondance par messages électroniques instantanés (chats) avec le trader.

Pour son avocat, Me Jean-David Scemama, "cette audition a permis de confirmer que (son) client a respecté toutes les règles, qu'il n'avait aucune connaissance d'agissements anormaux et qu'a fortiori il n'a concouru à la commission d'aucune infraction".

"Il continuera à concourir à la manifestation de la vérité, librement, sous l'emprise d'aucune contrainte, pas même de son employeur", a-t-il déclaré à l'AFP.

Un rapport d'étape d'enquête interne de la Société Générale, rendu public mercredi soir, a conclu que Jérôme Kerviel n'avait bénéficié d'aucune complicité "interne ou externe".

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés