Krach Parmalat : quatre banques renvoyées devant la justice

Citigroup, UBS, Morgan Stanley et la Deutsche Bank sont toutes accusées de manipulation des cours de Bourse.

Bruxelles (L'Echo) Un juge italien a décidé mercredi de renvoyer devant la justice quatre grandes banques internationales, dont l'américaine Citigroup, impliquées dans le krach du géant de l'agroalimentaire italien Parmalat, plus gros scandale financier en Europe de ces dernières années, a annoncé l'agence Ansa.

Il s'agit, outre de Citigroup, premier groupe mondial, de Morgan Stanley, autre banque américaine, de la suisse UBS et de l'allemande Deutsche Bank, toutes accusées de manipulation des cours de Bourse, selon la même source.

La date du début du procès est fixée au 22 janvier prochain et celui-ci se déroulera au Tribunal pénal de Milan, devant lequel les quatre banques ont été déférées par le juge des audiences préliminaires de cette ville du nord, Cesare Tacconi.

Le scandale Parmalat a éclaté fin 2003 avec la découverte d'un trou d'environ 14 milliards d'euros dans la comptabilité du groupe.Les enquêtes ont montré que le fleuron de l'industrie agroalimentaire italienne était au bord du gouffre depuis de nombreuses années, ne survivant qu'au prix de grossières falsifications de bilan.

photo belga

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés