Publicité

Le Belge fidèle à son banquier

Les petites banques arrivent en tête d'une enquête mesurant la rentabilité des comptes d'épargnes disponibles en Belgique. Mais malgré des différences de taille d'une banque à l'autre, le belge reste fidèle à son banquier.

Les petites banques arrivent en tête d'une enquête mesurant la rentabilité des comptes d'épargnes disponibles en Belgique, réalisée par un indépendant et vendue ensuite à Rabobank.be, rapportent mercredi les journaux du groupe Corelio, De Tijd, De Morgen, La Libre Belgique et L'Echo.

L'intérêt de cette enquête était de mesurer concrètement le rendement net de l'épargne, en tenant compte des frais éventuel, des calculs complexes pour déterminer le montant des primes d'accroissement et de fidélité, ainsi que des périodes de prise en compte des montants déposés.

Après avoir effectué des simulations sur les produits offerts par les dix enseignes bancaires qui ont accepté de fournir leurs données, l'enquête conclu finalement que les petites banques (Rabobank.be, Robeco et Finansbank) sont les plus avantageuses en terme d'épargne. Les grandes banques (Fortis, Dexia, KBC) arrivent quant à elles en queue de peloton, malgré les promotions offertes pendant l'hiver. L'indépendant qui a réalisé cette enquête dit par ailleurs avoir éprouvé beaucoup de difficultés à rassembler toutes les informations requises auprès des 16 banques initialement contactées et dénonce par la même occasion le manque de transparence du secteur en la matière.

Mais comme l'explique L'Echo, malgré des différences de taille d'une banque à l'autre, le Belge reste fidèle à son banquier. Le leader du marché en matière d'épargne reste Fortis alors que la banque est loin d'être la plus généreuse.

photo belga

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés