Le bénéfice de Lloyds TSB a progressé de 17% en 2007

La banque britannique Lloyds TSB, quatrième du pays par la capitalisation, a annoncé vendredi un bénéfice net part du groupe en hausse de 17% en 2007 malgré un produit net bancaire en baisse de 4% à 10,706 milliards de livres.

LONDRES (AFP) - La banque britannique Lloyds TSB, quatrième du pays par la capitalisation, a annoncé vendredi un bénéfice net part du groupe en hausse de 17% en 2007 malgré un produit net bancaire en baisse de 4% à 10,706 milliards de livres.

L'impact de la crise du crédit l'an dernier a par ailleurs été limité à 280 millions de livres.

Le bénéfice net part du groupe est ressorti à 3,289 milliards de livres (4,4 milliards d'euros) et le produit net bancaire à 10,706 milliards de livres.

Hors exceptionnels -- concernant des ventes d'actifs, le règlement d'un litige sur les trop-perçus d'intérêts et des changements dans le fonds de pension maison -- le produit net bancaire sous-jacent est ressorti en hausse de 5% à 11,206 milliards de livres et le bénéfice net part du groupe sous-jacent en hausse de 9% à 2,863 milliards de livres.

Les résultats sont ressortis légèrement en haut des attentes. Le bénéfice avant impôt sous-jacent a ainsi atteint 3,919 milliards de livres, en hausse de 6%, soit un peu plus que les 3,890 milliards attendus par les analystes, selon le consensus publié par le groupe.

L'amélioration reflète la bonne activité de la banque de détail au Royaume-Uni. Son bénéfice avant impôt sous-jacent a augmenté de 17% à 1,808 milliard de livres. Le groupe a annoncé l'ouverture d'un million de nouveaux comptes clients en 2007. Lloyds TSB indique être désormais la première banque britannique en nombre de comptes courants, cartes de crédits et crédits personnels.

Le bénéfice avant impôt sous-jacent de la branche d'assurance et d'investissement a augmenté de 9% à 1,056 milliard de livres mais celui des opérations internationales a baissé de 12% à 1,437 milliard de livres après avoir subi la perte de 280 millions de livres liée à la crise du crédit, sans laquelle il aurait augmenté de 5%.

Le groupe a également bénéficié de dépenses d'exploitation en hausse très raisonnable, de 1% à 5,491 milliards de livres.
Lloyds TSB a indiqué qu'elle gardait confiance dans ses perspectives malgré le ralentissement économique et la récente turbulence des marchés financiers.

"Malgré ces défis, nous sommes bien placés pour apporter davantage de croissance et pour saisir les opportunités qu'offre l'environnement actuel", a-t-elle dit dans un communiqué.

Le groupe va verser un dividende final de 24,7 pence per share, portant le dividende annuel total à 35,9 pence, une hausse de 5% par rapport à l'année précédente.

Toutes ces nouvelles faisaient monter de 3,78% l'action Lloyds TSB à la Bourse de Londres vendredi peu avant 10H00 GMT, à 453,25 pence, dans un marché en baisse de 0,68%.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés