Le deal Barclays/ABN Amro dépendant d'un litige aux USA

Le litige d'ABN-Amro aux Etats-Unis pourrait mettre en péril l'opération de rapprochement entre les deux groupes financiers indique une source proche du dossier.

Bruxelles (TNL) La Banque britannique Barclays a mis la pression sur ABN Amro afin que celle-ci résolve ses problèmes avec la Justice américaine dans les deux semaines à venir peut-on lire sur le site internet du Wall Street Journal. Barclays n'a pas l'intention de reprendre à son compte les problèmes juridiques d'ABN-Amro en cas de fusion entre les deux entités financières.

Le litige aux Etats-Unis pourrait mettre en péril l'opération de rapprochement entre les deux groupes de services financiers indique une source proche du dossier. Barclays et ABN-Amro sont en discussion en vue d'une éventuelle fusion depuis le 20 mars dernier. L'opération est évaluée à 80 milliards de dollars et donnerait naissance à un géant mondial actif en Europe, aux Etats-Unis, en Amérique Latine et en Asie et qui serait capable de rivaliser avec JP Morgann Chase & Co, quatrième banque mondiale sur base de la capitalisation boursière.

Les opérations exactes visées par la Justice américaine ne sont pas définies avec précision. En 2005, le régulateur financier américain avait infligé une amende de 80 millions de dollars à ABN-Amro, accusant la banque de transferts financiers frauduleux d'Iran et de Libye vers les Etats-Unis.

Tant le porte-parole d'ABN-Amro que de Barclays n'ont souhaité commenter l'information. Quant au département américain de la Justice, il était injoignable indique le Wall Street Journal sur son site Internet.

Publicité
Publicité

Echo Connect