Publicité

Le fonds dirigé par le Belge Pierre Lagrange visé par la SEC

GLG Partners, le fonds londonien dirigé par le Belge Pierre Lagrange, vient d'accepter de payer 3,2 millions d'USD pour mettre un terme aux poursuites engagées par la SEC.

(L'Echo) GLG Partners, le fonds londonien dirigé par le Belge Pierre Lagrange, vient d'accepter de payer 3,2 millions d'USD pour mettre un terme aux poursuites engagées contre lui par la Securities and Exchange Commission (SEC), le gendarme boursier américain.

Pour rappel, GLG Partners compte s'introduire à la Bourse de New York (Nyse) "au début du quatrième trimestre", via la société américaine ad hoc Freedom, au cours d'une transaction qui devrait le valoriser à 3,4 milliards de dollars (USD).

Concrètement, la SEC, qui a été aidée dans ce dossier par les autorités financières britanniques, reprochait à GLG Partners une série de ventes à découvert liées à 14 entrées en Bourse ("Initial Public Offering", ou "IPO" dans le jargon). Les ventes à découvert, appelées "short" sur les marchés, sont des ventes de titres non détenus par le vendeur, qui s'engage à les livrer à une échéance convenue.

Plus précisément, GLG aurait levé sur une période de deux ans (de juillet 2003 à mai 2005) plus de 2,2 millions d'USD via quatre de ses quarante fonds, de façon abusive selon un règlement de la SEC destiné à éviter des manipulations autour des ventes à découvert.

GLG, qui aurait violé à 16 reprises ce règlement, via 14 IPO différentes, n'a ni admis ni renié les découvertes de la SEC. Outre l versement de 3,2 millions d'USD, GLG Partners s'est engagé à adopter des procédures en phase avec le règlement enfreint, à former son personnel en ce sens et à désigner un responsable de haut niveau pour veiller au respect de la disposition de la SEC.

GLG gère actuellement 20 milliards de dollars d'actifs. Il s'agit du plus gros fonds alternatif en Europe et du onzième dans le monde. Il a été fondé par Pierre Lagrange (actuellement "senior investment manager") et Noam Gottesman, qui deviendra codirecteur général de l'entreprise après son IPO, aux côtés d'Emmanuel Roman, l'actuel directeur d'exploitation.

Xavier Degraux

(c) L'Echo

(tel direct: +32 2 4231672; fax: 32 2 4231610; mail du service online: cnd@mediafin.be)

Photo Bloomberg

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés