"Le gouvernement doit désormais rectifier les choses" (TA)

La décision de la cour d'appel est une surprise, selon le porte-parole de Test Achats, qui pense que le dossier est à nouveau "dans le droit chemin".

(Belga) - Le gouvernement doit désormais rectifier les choses dans le dossier Fortis, a indiqué Jean-Philippe Ducart, porte-parole de l'association de défense des consommateurs Test Achats à l'agence Belga. L'association dénonçait jusqu'à présent le manque de transparence dans le dossier et pensait qu'il fallait donc donner plus d'informations aux actionnaires sur le montage.

"La décision de la cour d'appel peut aider à améliorer la situation. La parole va être donnée aux actionnaires. Ils pourront ainsi s'exprimer de manière raisonnable et constructive", a-t-il indiqué.

La décision de la cour d'appel est une surprise, selon le porte-parole, qui pense que le dossier est à nouveau "dans le droit chemin". "C'est le moment de renégocier une série de choses sur d'autres bases", poursuit-il.

La Cour d'appel de Bruxelles a vendredi soir donné raison sur toute la ligne aux actionnaires de Fortis représentés par l'avocat Mischaël Modrikamen.

Le Premier ministre Yves Leterme ne fait aucun commentaire sur le gel de la vente de Fortis décidé par la Cour d'appel de Bruxelles, a fait savoir son porte-parole.

Les avocats de l'Etat (BIEN: Etat) belge sont en train d'examiner l'arrêt pour voir les conséquences qu'on peut tirer, a fait savoir un porte-parole de Didier Reynders.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés