Publicité

Le LSE a enregistré un bond de ses bénéfices au 3e trimestre

Le London Stock Exchange (LSE) a annoncé mardi une hausse de 62% de son bénéfice net sur les neuf premiers mois de l'exercice 2006/07, qui conforte à ses yeux son rejet de l'OPA de 2,9 milliards de livres (4,3 milliards d'euros) du Nasdaq.

(afp) Le bénéfice net part du groupe sur les neuf mois achevés fin décembre s'élève à 85,1 millions de livres (126,8 millions d'euros), contre 52,6 millions un an plus tôt, pour un chiffre d'affaires de 253,2 millions, en hausse de 17%.

"Cette excellente performance appuie le rejet de la direction de l'offre du Nasdaq, qui sous-évalue significativement l'entreprise et la position stratégique unique de la place", a indiqué dans un communiqué Clara Furse, directrice générale du LSE.

Ce dernier a avancé la publication de ses résultats, prévue initialement fin janvier, alors que l'OPA du Nasdaq expire jeudi.

La Bourse électronique américaine avait réaffirmé lundi le bien-fondé de son OPA, en mettant en garde les actionnaires du LSE contre une chute de leurs actions en cas d'échec de l'opération. Le Nasdaq avait également souligné, par avance, que la publication des résultats trimestriels du LSE ne changerait en rien sa position.

La Bourse de Londres a souligné que décembre, période traditionnellement calme, avait été son troisième mois le plus actif, avec une hausse de 67% des échanges quotidiens en volume comparé à un an plus tôt, et de 47% en valeur, à six milliards de livres.

Sur l'ensemble de l'année 2006, les transactions électroniques ont battu des records, gonflant de 52% à 78,2 millions en volume et de 44% à 1.500 milliards de livres en valeur.

La première place financière européenne en termes de capitalisation a également attiré 367 introductions en Bourse l'an dernier, dont 89 sur le marché principal et 278 sur le marché alternatif AIM. Le montant total d'argent levé a augmenté de 81% par rapport à 2005, à 29,4 milliards de livres.

L'action du LSE était stable à 1.282 pence à 09H10 GMT à la Bourse de Londres, pour une capitalisation de 2,7 milliards de livres. Le Nasdaq offre 1.243 pence par action, valorisant le London Stock Exchange à 2,9 milliards de livres, dette incluse.

Photo belga

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés