Le marché des paiements s'ouvre

Désormais, avec le SEPA (Single European Payments Area), le marché du paiement s'ouvre à d'autres opérateurs que les banques. L'objectif européen: une concurrence accrue et donc une pression sur les prix.

Bruxelles (L'Echo) - Le marché européen unique du paiement, le SEPA, entre jour après jour dans notre quotidien et la législation belge s'adapte à ces changements.

Désormais, la loi autorise les sociétés "non bancaires" à offrir, sous certaines conditions, des services de paiement.

Demain, par exemple, un opérateur de téléphonie pourrait offrir une carte prépayée qui va au-delà du simple paiement des communications.

Un grand distributeur pourrait aussi lancer une carte de crédit qui ne serait pas limitée aux achats dans les sites de l'enseigne.

Bien sûr, qui dit service de paiements dit obligations envers notamment la CBFA...    

Lire la suite dans L'Echo

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés