Publicité
Publicité

Le ministère public change de cap et Modrikamen conteste les experts

Le ministère public a pris un virage à 180 degrés dans l'affaire Fortis. Le procureur-général ne trouve pas nécessaire que l'assemblée générale des actionnaires se prononce sur le démantèlement du bancassureur. Cela vient à l'encontre de l'avis du procureur du Roi émis en première instance. Même le comité d'experts ne serait pas nécessaire, d'après lui. Par ailleurs, une requête en récusation sera déposée ce lundi, d'ici midi, contre le collège de trois experts désigné en référé par la présidente du tribunal de commerce, a confirmé lundi Me Laurent Arnauts, du cabinet Modrikamen