Le Nyse n'a pas l'intention de modifier son offre sur Euronext

La Bourse de New York (New York Stock Exchange, Nyse) ne prévoit pas de modifier son offre sur le groupe paneuropéen Euronext, malgré l'offre améliorée présentée lundi par le concurrent allemand Deutsche Börse, indique son PDG John Thain dans Les Echos jeudi.

(afp) "Nous sommes liés par un contrat dont le conseil d'administration a pleinement accepté les termes", explique M. Thain, qui ne croit pas au succès de la contre-offensive de Deutsche Börse, l'opérateur de la Bourse de Francfort.

"Ils ne pourront jamais rivaliser. Nous n'avons pas de dette et possédons une trésorerie de 650 millions", avance le patron américain.

Mercredi, Euronext avait rejeté la nouvelle offre présentée lundi par Deutsche Börse, assurant froidement qu'elle ne contenait "rien de nouveau" par rapport à de précédentes propositions.

Deutsche Börse a notamment proposé de porter jusqu'à 2 milliards d'euros (contre 870 millions jusque-là) son offre, qui valorise initialement Euronext autour de 8,6 milliards d'euros.

Le Nyse propose pour sa part 8 milliards d'euros pour Euronext, dont environ 2,4 milliards d'euros en liquide, selon les termes de l'accord préalable de rapprochement signé il y a quelques semaines.

Le mariage d'Euronext avec la Bourse de New York (New York Stock Exchange, Nyse) doit donner naissance au premier marché boursier intercontinental, valorisé autour de 15 milliards d'euros, et d'une valeur cumulée des sociétés cotées atteignant 21.000 milliards d'euros

(photo: belga)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés