Publicité

Les Belges frileux face aux assurances vie

Les placements en assurance vie, qui recueillent un franc succès en France, ne bénéficient pas du même engouement en Belgique, la fiscalité y dissuadant trop souvent l'épargnant, a affirmé jeudi Marc Vrijman, le président d'Afer Europe.

(belga) L'Association fédérative européenne de retraite et d'épargne (Afer), qui a collecté l'an dernier 2,4 milliards d'euros, dont 39 millions en Belgique, a enregistré un chiffre d'affaires à la baisse en Belgique à la suite de l'instauration le 1e janvier 2006 d'une taxe de 1,1 % sur les cotisations, a souligné Marc Vrijman lors d'une conférence de presse. Cette taxe a été synonyme d'une baisse de 20 % des montants collectés, selon Afer, qui constate néanmoins que cette taxe commence à être assimilée par l'épargnant. Selon le président d'Afer Europe, les épargnants sont très sensibles à la fiscalité. Bon nombre d'entre eux préfèrent une fiscalité nulle comme sur les carnets de dépôts, plutôt que d'être imposés sur une rémunération du capital plus élevée. M. Vrijman plaide dès lors pour une "fiscalité neutre". "L'Etat ne doit pas attribuer d'avantages aux épargnants comme des réductions d'impôts, mais il ne doit pas non plus lui imposer un désavantage comme une taxe à la sortie" (ndlr: lorsque l'épargnant décide de retirer son argent), a-t-il dit. Afer, pionnier en France dans les placements en assurances vie, a pour objectif de capter les sommes placées sur les livrets d'épargne. "Les Belges commencent à faire leur shopping financier. Le plus dur c'est de les faire venir à nous", confie le président. Près d'un tiers des nouveaux clients profitent du "bouche à oreille". Les produits de l'entreprise sont également proposés par certains courtiers en assurances (2/3 des nouveaux clients). L'entreprise est actuellement implantée en France et en Belgique. Elle regroupe près de 660.000 épargnants, dont quelque 18.000 en Belgique. Le nombre de ses adhérents a progressé en 2006 de 30.429 unités en France, et de 788 en Belgique où elle gère un montant global de 620 millions d'euros.

Photo Belga

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés