Publicité
Publicité

Les dirigeants de la Société Générale hués par les petits actionnaires

Les actionnaires de la Société Générale ont violemment interpellé et hué les dirigeants de la banque française, accusés d'avoir transformé en "casino" cet établissement avec l'affaire du trader Jérôme Kerviel et la perte de 4,9 milliards d'euros. "S'il n'y avait pas eu ces gros bonus, il ne se serait pas passé ce qui s'est produit", a lancé d'entrée de jeu un petit actionnaire. "On a fait emprisonner l'employé alors que ce sont ses patrons qui auraient dû quitter les lieux", a-t-il ensuite lancé sous les applaudissements, avant d'accuser les dirigeants d'avoir transformé la banque en "casino".