Les fonds de capital à risques ne connaissent plus la crise

Le producteur d'énergie verte Electrawinds est un des nombreux groupes à avoir attiré du capital à risque l'an dernier. ©Sofie Van Hoof

Selon des statistiques publiées par Dow Jones VentureSource, au cours de l’année écoulée, les investissements des fonds à risques dans les entreprises belges ont presque doublé, à 181 millions d’euros.

Bruxelles (L'Echo) - La crise semble bel et bien terminée pour le capital à risque en Belgique. Selon des statistiques publiées par Dow Jones VentureSource, au cours de l’année écoulée, les investissements des fonds à risques dans les entreprises belges ont presque doublé, à 181 millions d’euros.

Ces chiffres ne tiennent compte que de l’injection de capital de départ ou de croissance, et non des reprises effectuées par des acteurs financiers. Les deals les plus importants de l’année ont été l’investissement de 50 millions de Waterland Private Equity dans Enfinity et l’injection du même montant par Aquiline dans Clear2Pay.

Le bureau d'études n'a par ailleurs pas pris en compte l'introduction des fonds XL (gérés par Gimv) dans Vandermoortele (75 millions), ni l'investissement récent de Gimv et Dexia dans Electrawinds (au total 40 millions). Ces derniers montants devraient déboucher sur une somme supérieure à 300 millions d'euros.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés