Net repli du brut après l'évocation par Israël de la fin de l'offensive

Les cours du brut se repliaient nettement lundi à la mi-journée, un mouvement que les courtiers attribuaient à l'évocation par Israël d'une fin rapide de l'offensive menée par l'Etat hébreu au Liban.

(afp) Vers 11H20 GMT, le baril de Brent pour livrasion en septembre cédait 1,14 dollar à 76,31 dollars à Londres. Les cours ont reculé jusqu'à 75,73 USD, un plus bas depuis jeudi, lorsque les cours avaient bondi sur la nouvelle de l'offensive israélienne au Liban.

A New York, sur la plateforme d'échanges électroniques, le baril de light sweet crude pour livraison en août cédait 1,18 dollar à 75,85 USD, après s'être replié jusqu'à 75,60 USD.

"Comme Israël a laissé entendre que son offensive pourrait prendre fin dans les jours qui viennent, le marché a nettement reculé", a réagi un courtier londonien souhaitant rester anonyme.

Un haut responsable militaire cité sous condition d'anonymat par la télévision israélienne a estimé lundi en matinée qu'Israël pourrait atteindre d'ici quelques jours ses objectifs au Liban et en conséquence achever son offensive militaire dans ce pays.

Les prix restituaient donc une partie des gains qu'ils ont enregistré depuis le début de cette offensive, dont la nouvelle est parvenue au marché jeudi.

Les prix avaient atteint des records pas plus tard que lundi matin à Londres, où le Brent a touché 78,18 vers 07H50 GMT, et vendredi à New York, à 78,40 USD.

(photo: belga)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés