NYSE Euronext crée deux chambres de compensation en Europe

L'opérateur boursier NYSE Euronext a annoncé mercredi la création de ses propres chambres de compensation, basées à Londres et à Paris, lui permettant, d'ici à fin 2012, de cesser d'avoir recours aux services de la chambre de compensation européenne LCH.Clearnet.

(AFP) Les activités européennes de compensation de titres et instruments dérivés de NYSE Euronext seront transférés "d'ici fin 2012 (...) vers deux nouvelles chambres de compensation dédiées et basées à Londres et à Paris", a indiqué l'opérateur transatlantique dans un communiqué.
La chambre crée à Londres sera dédiée aux produits dérivés de taux, aux matières premières et aux devises, tandis que la nouvelle chambre de compensation de Paris traitera les actions et les dérivés sur actions.
En conséquence, "la relation commerciale avec le groupe LCH.Clearnet prendra fin en 2012", précise le communiqué.
Selon le groupe, qui prévoit d'investir jusqu'à 60 millions de dollars d'ici à 2012 pour leur création, ces deux nouvelles chambres permettront de "générer d'importantes économies opérationnelles pour les clients" de l'opérateur et leur assureront "des conditions financières intéressantes".
L'internalisation des activités de compensation devrait permettre à l'opérateur de réaliser des revenus supplémentaires d'"au moins 100 millions de dollars par an" à partir de 2013, et d'enregistrer "une réduction significative" de ses coûts.
"Pendant que la construction des nouvelles chambres de compensation +de novo+ progresse, NYSE Euronext reste ouvert aux discussions concernant une potentielle restructuration de LCH.Clearnet et/ou de ses filiales", a cependant ajouté le groupe.
"Si ces discussions amenaient à la conclusion ferme qu’une telle voie de restructuration pouvait offrir davantage de bénéfices aux clients et aux actionnaires de NYSE Euronext, cela serait attentivement examiné" par l'opérateur boursier, explique le communiqué.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés